10 incontournables pour succomber à Venise la Sérénissime

Par dimanche 18 novembre 2018 , ,

Venise, la Sérénissime, la cité des Doges est empreinte de magie.  Elle dégage une atmosphère féérique et en la parcourant, on navigue dans un musée à ciel ouvert.

 

A travers les siècles, Venise a été une grande puissance maritime et aussi la plus grande place commerciale d’Europe grâce à Marco Polo et les autres marchands vénitiens. On retrouve cette richesse dans son architecture et son patrimoine culturel à couper le souffle.

 

La ville a été construite dans une lagune de la mer Adriatique. Formée de 118 petites îles séparées par 177 canaux et reliées par 455 ponts, c’est un urbanisme unique au monde.

 

 

 

 

Cela faisait longtemps que je voulais visiter Venise, mais rien que l’idée de la foule me rebutait.

J’ai donc choisi de visiter la ville en novembre et en semaine, déjouant les week-ends romantiques et les vacances scolaires. La stratégie s’est révélée payante. En plus, j’ai évité de justesse l’acqua alta et j’ai pu jouir d’une météo exceptionnelle pour la saison : grand soleil et plus de 15 degrés. Gros coup de chance !

 

 

Venise, c’est un labyrinthe de ruelles, certaines sont parfois si étroites qu’elles ne sont ensoleillées que quelques heures dans la journée. On s’y déplace à pieds ou en bateau. Aucune voiture n’est autorisée dans la ville intra-muros. Le transport des personnes et des marchandises se fait par voie d’eau. On trouve des bateaux bus (vaporetti), des bateaux taxi, des gondoles, des bateaux ambulances mais aussi des bateaux de livraison pour les magasins et restaurants, des bateaux de chantier pour transporter le matériel de construction et même des bateaux poubelles pour le ramassage des ordures.

 

 

 

 

Pour découvrir Venise, je me suis donc armée d’une bonne paire de chaussures, mon téléphone pour utiliser l’appli GPS et un billet illimité de 24h de vaporetto.

 

En démarrant aux aurores, j’ai pu profiter du calme et surtout découvrir un maximum de quartiers car je n’étais sur place qu’un jour et demi.

 

Voici mes 10 incontournables pour découvrir Venise en un temps limité.

 

1 – Le Grand Canal

C’est le principal canal qui traverse Venise en forme de « S ». Ses rives sont bordées d’édifices magnifiques : des petits palais, des églises… Pour en profiter, il est possible de prendre la ligne 1 ou 2 de vaporetto à la Piazzale Roma et descendre le Grand Canal jusqu’à la place Saint Marc. À faire de jour ET de nuit pour admirer les palazzi illuminés.

 

 

 

 

 

2 – La Place Saint Marc

La place Saint Marc se situe au bord du Grand Canal. C’est la place principale célèbre de Venise. On y trouve la basilique Saint Marc, le campanile de Saint Marc, la tour de l’horloge et le Palais des Doges. En longeant le Grand Canal se trouve le célèbre Pont des Soupirs relie le Palais des Doges aux anciennes prisons.

 

 

 

 

 

 

 

 

3 – Le Pont du Rialto

Le Pont du Rialto est le pont le plus ancien qui traverse le Grand Canal et aussi le plus célèbre. Il offre une belle vue sur le Grand Canal, les gondoliers et les édifices aux alentours. Pour prendre encore plus de hauteur sur le quartier du Rialto, il est possible de monter au dernier étage du centre commercial attenant Fondaco Dei Tedeschi.

 

 

 

 

4 – Se perdre dans les ruelles

Au-delà du top 3 (Grand Canal / Place Saint Marc / Pont du Rialto) qui regroupe les incontournables de Venise, pour moi le mieux reste de se balader et de se perdre dans les petites ruelles à l’écart de la foule. On tombe par surprise sur un campo, petit square de quartier et on s’arrête pour boire un verre et profiter de l’ambiance. Venise compte plus d’une centaine d’églises et à chaque coin de rue, on est épatés de la richesse architecturale et culturelle de la ville.

 

 

 

 

 

 

 

5 – Manger une glace à la Gelateria Cà d’Oro

Quelle que soit la saison, il est impensable de venir à Venise sans déguster une bonne glace artisanale à l’italienne. Les Vénitiens sont unanimes quand on leur demande où trouver les meilleures glaces : la Gelateria Cà d’Oro. Pistache de Bronte, Noisette du Piémont…

 

 

 

6 – Admirer Venise depuis la pointe du quartier Dorsoduro

Bien loin de l’euphorie de la Place Saint Marc, le Punta della Dogana sur l’autre rive offre un point de vue au calme sur la Place Saint Marc et la lagune. Juste derrière la Basilique Santa Maria delle Salute, c’est la pointe où le Grand Canal rejoint un plus large canal de la lagune.

 

 

 

Pour y aller, vous traverserez le Grand Canal par le pont de l’Académie duquel on a aussi une vue splendide sur le Grand Canal.

 

 

 

7 – Librairie Acqua Alta

On dit que c’est une des plus belles librairies du monde. Il y a une entrée piétonne par la rue et une entrée pour accoster directement par le rio si vous venez avec votre embarcation. Au milieu de bibelots, de chats, les livres présentés dans des gondoles deviennent de véritables trésors.

 

 

 

 

8 – Découvrir le quartier juif ghetto

La ville attribuait une zone d’habitation bien définie à chaque communauté étrangère. Ainsi, il y a plus de 500 ans, Venise inventait le premier ghetto de l’histoire. Les juifs allemands ainsi que ceux qui fuyaient l’inquisition espagnole étaient rassemblés dans ce lieu séparé et fermé. Le mot ghetto vient de l’italien geto (fusion). C’est lui qui a donné son nom à tous les autres ghettos tristement connus. Dans ce petit quartier du Cannaregio, vous pourrez découvrir les immeubles les plus hauts de la ville. Ne pouvant s’entendre au sol, le quartier s’étendit à l’époque en hauteur.  On y trouve des synagogues, un mémorial de l’Holocauste et un musée hébraïque.

 

 

 

 

9 – Murano

A quelques encablures de vaporetto, il est très facile de découvrir les autres îles de la lagune de Venise. Murano est très proche et bien desservie par plusieurs lignes de vaporetto.

Au XIIIeme siècle, le sénat obligea les verriers vénitiens à installer leurs fours à Murano pour prévenir les incendies à Venise. La petite île est aujourd’hui mondialement reconnue pour le soufflage de verre.

 

 

 

A Murano on trouve aussi des jardins et des anciens casins (lieux de plaisir et de jeux d’argent… qui ont donné leur nom aux casinos). Pour la petite anecdote, c’est à Murano que Casanova retrouvait sa nonne, dans le casin de l’ambassadeur de France à Venise…

 

 

 

 

 

10 – Burano

Un peu plus loin dans la lagune, la toute petite île de Burano est connue pour ses maisons colorées mais aussi sa fabrication de dentelle. Sur la ligne 12 de vaporetto, je vous recommande de descendre un arrêt avant, à Mazzorbo. Vous arriverez sur l’île de Burano par un petit pont en bois et éviterez la cohue qui descend du vaporetto à Burano.

Les maisons colorées le long des trois canaux donnent un charme fou à cette petite île. Ne repartez pas sans avoir goûté aux Buranellis, les petits gâteaux traditionnels de l’île au zeste de citron. On dit que les meilleurs sont chez Luigi Palmisano.

 

 

 

 

Où boire un verre ?

  • Adriatico Mar – petit bar à vin de quartier où j’étais la seule touriste. Pour preuve, on n’y sert ni Aperol ni Campari! Le taulier décrit avec passion les vins italiens que l’on déguste avec de la charcuterie, du fromage et d’autres grignotages.

 

Où manger ?

  • Osteria Al Mascaron pour les meilleures pasta alle vongole du monde, mais aussi à l’encre de seiche ou bien de la seiche avec une sauce à l’encre et de la polenta fondante.

 

  • Ristorante Dolfin pour des bonnes pasta ou pizza, à un prix raisonnable.

 

  • Osteria Anice Stellato – une cuisine italienne twistée juste ce qu’il faut. Les proprios sont adorables et parlent avec amour de leurs produits. Mamma mia que c’était bon !

 

 

Où dormir ?

  • Hôtel Moresco – prix raisonnable (sûrement parce que c’était en semaine et en basse saison), personnel aux petits soins et localisation idéale à proximité de la gare ferroviaire et de la gare routière (pas besoin de traverser la ville avec sa valise en arrivant ou repartant).

 

Il est difficile de visiter Venise en moins de deux jours tant la ville est riche et dense, il faut faire des choix. Pour ma part, le temps était si ensoleillé que j’ai décidé de ne pas visiter l’intérieur de la basilique Saint Marc ou le Palais des Doges, pour profiter des balades à l’extérieur dans les ruelles de Venise et sur les autres îles voisines. Je compte bien revenir à Venise pour visiter des musées cette fois-ci.

 

 

 

Vous essayez et vous me dites ?

Pas encore de commentaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *