La randonnée Big Ice sur le Perito Moreno

Par dimanche 17 avril 2016 , ,

Après l’Antarctique et le Groenland, la troisième plus grande calotte glaciaire du monde se trouve en Patagonie, entre le Chili et l’Argentine. Cet immense champ de glace patagonique se termine à l’est dans le Parc National los Glaciaires, avec le majestueux glacier Perito Moreno qui se jette dans le Lago Argentino.

 

Au pied de la cordillère des Andes, le glacier Perito Moreno est célèbre pour ses spectaculaires effondrements et pour son accessibilité (pas besoin de faire des heures d’alpinisme pour l’observer !).

 

perito-moreno-glacier-argentina-patagonia

 

Le Perito Moreno, avec ses 30km de long et ses 5km de large, est un des rares glaciers au monde à ne pas reculer. Il avance d’environ deux mètres par jour dans le Lago Argentino, soit 700 mètres par an !

 

perito-moreno-glacier-unesco-argentina-patagonia

 

Une fois entré dans le Parc National los Glaciaires, il faut faire quelques kilomètres en voiture pour enfin apercevoir le Perito Moreno. Face au glacier, sur l’autre rive du lago, des passerelles ont été installées pour un panorama à couper le souffle.

 

perito-moreno-passerelles-glacier-argentina-patagonia

 

perito-moreno-passerelles--panorama-glacier-argentina-patagonia

 

Pour s’approcher un peu plus, vous pouvez opter pour une balade en bateau sur les eaux du Lago Argentino. Mais pour les sportifs, il y a encore mieux… marcher sur le glacier ! La compagnie Hielo y Aventura propose l’aventure grandiose du Big Ice : une journée complète de randonnée, incluant quatre heures de marche sur le glacier.

 

Nous voilà donc au rendez-vous, au petit matin, au port Bajo las Sombras. Nous prenons d’abord le bateau pendant une vingtaine de minutes pour traverser le bras Rico du Lago Argentino.

 

La randonnée commence par 1h30 de marche au milieu de la forêt, le long d’une cascade puis dans la moraine pour arriver au bord du glacier.

 

moraine-perito-moreno-argentina-patagonia

 

cascade-perito-moreno-argentina-patagonia

 

Nous chaussons nos crampons et enfilons notre baudrier. Le guide nous donne les instructions pour se déplacer sur la glace, quelques consignes de sécurité et nous voilà partis à l’attaque de cette gigantesque merveille de la nature.

 

fixation-crampons-perito-moreno-argentina-patagonia

 

rebord-perito-moreno-argentina-patagonia

 

crampons-perito-moreno-argentina-patagonia

 

Il est impossible de décrire les nuances de bleu qui vous éblouissent sur le glacier. Les photos de cet article ne sont qu’un pâle reflet de ce que vous pourrez admirer…

 

fissure-perito-moreno-argentina-patagonia

 

pics-perito-moreno-argentina-patagonia

 

crevasse-perito-moreno-argentina-patagonia

 

lac-perito-moreno-argentina-patagonia

 

big-ice-perito-moreno-argentina-patagonia

 

lacs-perito-moreno-argentina-patagonia

 

Des lacs transparents, des grottes, des crevasses sans fin, des drains, des fissures, des rivières sous-terraines, le spectacle semble irréel.

 

rivieres-perito-moreno-argentina-patagonia

 

randonnee-big-ice-perito-moreno-argentina-patagonia

 

fissure-perito-moreno-argentina

 

riviere-perito-moreno-argentina-patagonia

 

Malgré quelques craquements inquiétants, rassurez-vous, la surface du Perito Moreno est très sûre. A certains endroits, son épaisseur atteint 700 mètres.

 

tubes-perito-moreno-argentina-patagonia

 

Pour randonner sur le glacier en perpétuel mouvement, les guides doivent trouver un nouveau chemin chaque jour. Il n’est pas rare qu’après une dizaine de mètres, nous nous retrouvons face à une immense crevasse et devions faire demi-tour pour trouver un meilleur passage.

 

riviere-big-ice-perito-moreno-argentina-patagonia

 

Après deux heures de promenade sur la glace, nous prenons une petite pause pour pique-niquer et profiter du spectacle grandiose sous le soleil de midi. Nous rechargeons notre gourde avec l’eau cristalline d’une crevasse… difficile de faire plus pur !

 

guide-hielo-aventura-perito-moreno-argentina-patagonia

 

crevasse-big-ice-perito-moreno-argentina-patagonia

 

Nous randonnons pendant encore deux heures et rejoignons la moraine pour retourner au port. Pendant que nous déchaussons nos crampons, notre guide nous explique la géologie des abords du Perito Moreno, avec tous les amas de débris rocheux transportés par le glacier.

 

foret-perito-moreno-argentina-patagonia

 

Après une grosse heure de marche, nous arrivons au quai sur le bord du Lago Argentino. Nous avons marché pendant plus de 7 heures aujourd’hui et pourtant la journée est passée tellement vite ! On ne se lasse pas des aspérités et des variantes du spectre de bleus que le glacier offre en spectacle.

 

Nous embarquons sur le bateau pour revenir au port Bajo las Sombras. L’équipage nous offre le traditionnel whisky ‘on the rocks’ avec la glace du Perito Moreno. Boire un whisky avec de la glace qui date de la guerre de Cent ans, ça n’a pas de prix non ?

 

whiskey-rocks-big-ice-perito-moreno-argentina-patagonia

 

 

L’équipement obligatoire :

Des chaussures de randonnée montantes (impératif pour bien tenir les chevilles), une bonne protection solaire (crème, stick lèvres, chapeau, lunettes), des gants légers (pour ne pas se tailler) et une veste technique respirante type goretex.

Prévoir aussi son pique-nique et ses boissons. Pas la peine de transporter des litres d’eau, l’eau du glacier est potable.

 

puits-perito-moreno-argentina-patagonia

 

L’excursion Big Ice est proposée par la compagnie Hielo y Aventura, pour 150 USD par personne.

Elle est réservée aux adultes de 18 à 50 ans avec une excellente condition physique.

 

Vous essayez et vous me dites?

2 commentaires
  • Pauline
    novembre 19, 2018

    Bonjour,

    Votre article est très intéressant. Je suis moi-même en Amérique du Sud et souhaite réaliser le Big Ice, cependant, j’ai un doute sur ma capacité physique. En effet, j’ai eu un peu de mal lors de la montée de la randonnée des torres dans le Parc Torres del Paine. Pouvez-vous m’en dire un peu plus sur la difficulté de cette randonnée ?

    Merci,

    Pauline

    • Laure
      novembre 19, 2018

      Bonjour Pauline
      C’est un peu physique mais cela ne demande pas non plus une condition de sportive. Vous serez peut être un peu essoufflée mais le rythme n’est pas non plus soutenu. Par contre vous dormirez bien le soir, je vous assure 😉

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *