Maui, premiers pas à Hawaï

Par samedi 13 janvier 2018 , ,

La deuxième plus grande ile de l’archipel d’Hawaï tire son nom d’un Dieu hawaïen qui, selon la légende, aurait fait sortir l’archipel de l’océan. Maui est surnommée l’île vallée, en raison de l’isthme qui sépare les deux parties de l’ile – West Maui et East Maui – formées par les deux volcans.

 

A l’Ouest de l’ile on trouve de nombreux resorts luxueux et parcours de golf, développés sur toute la côte depuis Lahaina. C’est là que se rendent de nombreux touristes Américains du continent qui viennent passer leurs vacances à Maui.

 

Pour notre très court séjour à Maui, nous avons choisi de rester loin du tourisme de masse et de privilégier la partie Est de l’ile, moins développée et moins fréquentée. Elle offre des paysages sauvages de jungle, cascades et des falaises avec de somptueux points du vue sur l’océan.

 

 

Jour 1

 

Après six heures de vol au-dessus du Pacifique depuis Los Angeles, nous atterrissons à 11h à l’aéroport international de Kahului. Il se trouve sur l’isthme central entre West Maui et East Maui.

 

 

Nous partons directement en direction du Haleakala National Park, qui abrite le plus grand volcan endormi du monde. Le volcan Haleakala constitue à lui seul les deux tiers de l’ile et culmine à plus de 3000 mètres. Une route permet de gagner confortablement le sommet en voiture, où se trouve un observatoire panoramique.

 

De nombreux panneaux imposent de faire attention aux nenes, les oies hawaïennes protégées car devenues l’espèce d’oie la plus rare du monde.

 

 

Le cratère au sommet est un des plus grands du monde, avec une circonférence de plus de 30km. Malheureusement, la météo n’est pas très clémente et nous voilà au-dessus des nuages. Nous ne voyons rien du cratère en dessous.

 

 

 

Le paysage au sommet est lunaire, avec des teintes de brun, rouge et jaune. On y trouve le sabre d’argent (silversworth), une plante endémique unique au monde, qui ne pousse que dans le cratère du volcan Haleakala.

 

 

Pour nos trois nuits sur l’ile de Maui, nous avons élu domicile à Paia, un petit village hawaïen pittoresque. Situé sur le North Shore (côte Nord), le village aux maisons de bois colorées abrite de nombreux cafés, boutiques et restaurants. Le rythme ici est cool, très cool. Des surfeurs aux cheveux longs, des hippies barbus et pieds-nus, des expats venus d’un peu partout, Paia est une ville très cosmopolite.

 

 

Nous faisons quelques courses pour le petit-déjeuner à l’épicerie locale Mana Food, qui regorge de produits locaux, frais et bio.

 

 

Jour 2

 

Réveil aux aurores pour rejoindre la réserve naturelle de MolokinI, à 40 minutes de bateau vers le sud, au large de l’isthme. Cette petite ile en forme de croissant n’est en fait que la partie immergée d’un volcan inactif. Le bateau jette l’ancre devant l’île à 8h et nous avons la chance d’être un des tous premiers groupes à plonger.

 

 

 

Le site est réputé auprès des plongeurs pour l’excellente visibilité sous l’eau, les bancs de poissons colorés et la typologie volcanique singulière.

 

 

De retour vers midi, nous prenons la direction du sud pour rejoindre le Makena State Park et sa célèbre plage Big Beach pour un peu de farniente. La longue plage en forme de croissant est adossée à un épais mur de végétation. Le shore break est très violent et, hormis quelques surfeurs expérimentés, personne ne se baigne.

Il commence à pleuvoir et selon le lifeguard, ce n’est pas près de s’arrêter. Nous décidons de repartir, impossible de profiter vraiment de la plage sous une pluie battante. Du fait de sa typologie très particulière, les écarts de conditions météorologiques sont très marqués à Maui, sur des distances proches ou de courts laps de temps.

 

Nous retournons donc vers Paia et il y fait un grand soleil ! Nous terminerons la journée au calme sur Baby Beach, à observer les gamins d’une dizaine d’année qui surfent entre copains. Les sorties d’écoles ne sont pas toutes égales dans le monde…

 

 

 

Entre deux cours de yoga, le gérant du Lodge nous conseille de diner à la pizzeria Flatbread. L’endroit animé propose de bons cocktails et surtout d’immenses pizzas gouteuses à base d’ingrédients locaux.

 

 

 

Jour 3

 

Aujourd’hui nous avons décidé de faire le tour complet d’East Maui, donc parcourir la célèbre route scénique de Hana. Pas moins de 617 virages et 56 ponts à une voie nous attendent pour rejoindre Hana, à 80km de Paia. La route tantôt longe les falaises abruptes sur l’océan, tantôt s’enfonce dans la jungle pour passer devant de belles chutes d’eau. De vallée en vallée, nous découvrons des paysages luxuriants avec des fleurs colorées locales.

 

 

 

A mi-chemin entre Paia et Hana, nous nous arrêtons à la péninsule de Ke’Anae pour admirer la vue splendide sur l’océan.

 

 

 

Au bord de la route, un food truck propose du banana bread, impossible de passer à côté de ce gâteau moelleux qui est une spécialité à Hawaï.

 

 

Notre curiosité nous pousse à suivre des panneaux qui indiquent Lava Tube (tunnel de lave). Il s’agit d’une grotte où l’on peut explorer avec une lampe torche sur 500 mètres des formations de laves figées. L’ambiance est très humide et on nous promet qu’il n’y a pas de chauves-souris…

 

 

 

 

 

Nous ferons ensuite étape à Wai’anapanapa State Park et sa plage de sable noir (Black Sand Beach) avant d’arriver à Hana.

 

 

Même si elle n’est pas indiquée, la plage de sable rouge (Red Sand Beach) à Hana est facilement accessible à quelques minutes à pieds de la route.

 

 

 

Nous déjeunerons avec des tacos de poissons dans un food truck où travaille une française, originaire de Marseille. Elle nous confirme que ce n’est pas tous les jours qu’elle voit des touristes français à Maui.

 

Avant de reprendre la route, petite sieste à Hamoa beach, une sublime plage de sable blanc à quelques kilomètres de là.

 

Nous terminerons la journée au Parc National des Seven Pools qui, comme son nom l’indique, abrite des piscines naturelles en cascade au milieu de la forêt. Il est trop tard pour entamer le Pipiwai Trail (3h de marche). Nous nous contenterons donc de monter dans la forêt de bambou jusqu’aux Waimoku falls.

 

 

 

La nuit tombe tôt à Hawaï et nous terminerons la boucle pour retourner à Paia de nuit, avec un beau coucher de soleil en toile de fond. Demain matin, nous nous envolons pour Big Island.

 

 

 

Vous essayez et vous me dites ?

Pas encore de commentaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *