Le Cercle d’Or, triomphe du surtourisme

Par samedi 20 octobre 2018 ,

Le Cercle d’Or est le circuit le plus touristique d’Islande. Son succès réside dans le fait qu’en une petite journée, il est possible de visiter depuis Reykjavik trois attractions géologique et historique majeures d’Islande : Pingvellir, Gullfoss et Geysir. Ce sont par conséquent les trois attractions les plus visitées d’Islande.

 

Le Cercle d’Or connait un succès dingue auprès des voyageurs Icelandair en stopover. En effet, les passagers effectuant des vols Amérique du Nord/Europe sont encouragés par la compagnie aérienne à effectuer sans aucun frais supplémentaire un stopover pour explorer l’Islande en 2-3 jours lors d’une escale.

 

La dénomination « Cercle d’Or » a été créée de toute pièce pour promouvoir le tourisme dans le sud-ouest de l’Islande. Le circuit est très facile à faire depuis la capitale. Les routes sont goudronnées, il est possible de le faire en autonomie avec une petite voiture de location, pas de besoin de 4×4. Pour ceux qui ne veulent pas louer de voiture, de nombreuses agences proposent des « Golden Circle » tours en bus depuis Reykjavik. Tout au long du cercle d’or, on trouve de nombreux aménagements (parking, toilettes, restaurants, boutiques de souvenirs…).

 

 

 

Nous avons choisi de fuir l’agitation de Reykjavik et de séjourner à l’hôtel Ion Adventure, tout proche du Parc National, pour visiter le Cercle d’Or.

 

 

 

 

 

Parc National de Þingvellir

Le Parc National de Þingvellir est un lieu d’exception géologique et historique. Il est d’ailleurs classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2004.

 

 

Þingvellir signifie « la plaine du Parlement » en Islandais. C’est dans un amphithéâtre naturel que l’Alþing, assemblée nationale constituée par les premiers colons, fut créé en 930.  Il s’agit d’un des plus vieux parlements du monde, à l’époque où le reste de l’Europe obéissait encore à un système féodal.

 

La dorsale médio-Atlantique, qui sépare les plaques tectoniques nord-américaine et eurasienne, traverse l’Islande en diagonale du Nord au Sud, en passant par le Parc national de Þingvellir. Ces deux plaques tectoniques s’éloignent de 2.5cm par an, créant ainsi une immense faille : la faille de Silfra. Cette faille est immergée par l’eau qui descend du glacier Langjökull. Ainsi, il est possible de plonger dans cette faille ! Plonger dans une eau de glacier à 2°C entre deux continents est une expérience unique. Je raconte cette expérience en détails dans cet article.

 

 

 

Geysir

Après notre plongée, nous prenons la route vers Geysir. En arrivant sur place, on déchante… Il est 13 heures et le parking est plein à craquer de bus et mini-vans de touristes. Cela grouille dans tous les sens, les gens ne font pas attention à la circulation, prennent des photos sans se soucier des voitures, bref l’enfer. On commence à avoir faim après les deux plongées et le réveil très matinal, alors on ne fait pas les difficiles : un sandwich au restaurant-cafétéria-boutique de souvenirs de Geysir. Le ventre plein, on a tout de suite plus de patience pour supporter le tourisme de masse !

 

Geysir est le geyser islandais qui a donné son nom à tous les autres du monde. Le terme geysir signifie « jaillir » en Islandais.

 

A l’époque, Geysir pouvait projeter de l’eau bouillante jusqu’à 60 mètres de haut, mais il s’est calmé depuis une vingtaine d’année. Son voisin Strokkur jaillit d’une trentaine de mètres par intermittence toutes les dix minutes. L’eau provient de la fonte du glacier Langjökull. Elle s’infiltre d’abord dans la roche volcanique poreuse et ressort bouillante sous forme de geysers.

 

 

Nous sommes au-dessus d’un point de chaleur intense, on a la sensation d’avoir une cocotte-minute sous les pieds.

 

 

Chutes de Gullfoss

Encore 9km de route pour rejoindre Gullfoss. Le long du trajet, on aperçoit des cheminées et fumerolles dans le paysage. C’est certain, nous avons vraiment une cocotte-minute sous les pieds !

 

 

Nous voici dans la star du Cercle d’Or : la Gullfoss. Il s’agit en fait d’une double cascade sur la rivière Hvita, qui se jette dans un bruit assourdissant trente mètres plus bas. Les projections d’eau dessinent de multiples arcs-en-ciel par beau temps.

 

 

Le débit est tellement puissant (140 mètres cubes d’eau à la seconde) qu’on se retrouve trempés en quelques instants.

 

 

En conclusion

Les trois sites naturels Pingvellir, Gullfoss et Geysir eux-mêmes sont impressionnants. Cela donne un avant-goût des paysages sauvages d’Islande. Par contre, on a la désagréable impression d’être dans un vaste parc d’attraction.

 

L’Islande est submergée par les touristes et le Cercle d’Or en est l’apogée. Ce petit pays de 340 000 habitants a accueilli l’an dernier presque deux millions de touristes ! A titre comparatif, la France qui est un pays de 67 millions d’habitants accueille presque 90 millions de touristes chaque année. Si l’on projette la même proportion que pour l’Islande, cela correspondrait à 400 millions de touristes par an en France ! Un chiffre qui fait peur. Comment imaginer que les infrastructures puissent suivre, que le coût de la vie reste stable pour les habitants, que la loi et l’écologie soient respectées…

 

Ce sont les problèmes auxquels l’Islande fait face aujourd’hui. Depuis la crise financière de 2008, le pays a misé sur le tourisme pour assurer sa renaissance économique. Aujourd’hui le tourisme est une manne. C’est la première activité devant la pêche et la production d’aluminium. Résultat, les infrastructures sont saturées, les hôtels sont complets même en réservant six mois à l’avance.  L’écologie si fragile est aussi menacée, avec tous ces 4×4 qui arpentent des pistes qui ne sont pas faites pour accueillir tant de passage ou avec ces campeurs si nombreux qui s’installent partout. Des questions de sécurité se posent aussi avec des touristes peu prudents qui n’ont pas la moindre notion de la conduite 4×4 et s’aventurent au bord de précipices ou bien dans des passages à gué avec du courant, ou bien qui s’arrêtent n’importe comment pour photographier un cheval.

 

L’Islande est un pays incroyable, avec des paysages si singuliers et une culture enchanteresse. Malheureusement, l’île est victime d’un effet de mode depuis une dizaine d’années et on peine à rencontrer les Islandais. Au milieu des nombreux touristes et des expats qui travaillent dans les hôtels, bars et restaurants, il est rare de pouvoir gouter à la culture islandaise si vous ne dormez pas chez l’habitant.

 

Le Cercle d’Or est incontournable pour un voyage en Islande, mais c’est clairement la partie du voyage que j’ai le moins aimée. Tant mieux, nous l’avons fait au tout début, cela nous a permis d’aller crescendo dans le plaisir du voyage !

 

 

Vous essayez et vous me dites ?

Pas encore de commentaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *