L’Austurland ne vous laissera pas de glace

Par samedi 24 novembre 2018 , ,

Selon les Islandais, leur pays ne mérite pas de s’appeler « pays de glace » (Iceland) car il est verdoyant la majeure partie de l’année. Ils citent comme contre-exemple leur voisin Groenland, littéralement « pays vert » (Greenland) qui lui est recouvert de glace la plupart du temps. Pourtant quand on s’aventure dans l’Austurland, ce nom « pays de glace » parait largement justifié !

 

En quittant Vik i Myrdal, nous prenons la route nationale 1 en direction de l’Austurland, la région qui recouvre tout le Sud-Est de l’Islande.

 

 

Le long de la route, on découvre un paysage étonnant. L’Eldhraun est un immense champ de lave né lors de l’éruption du Laki en 1783. Ce chaos rocheux fait de pseudo-cratères et autres formes biscornues a été colonisé d’un épais tapis de mousse qui tire entre le vert et le jaune.

 

 

 

 

Tout près de là se trouve le canyon Fjaðrárgljúfur. Vieux de 2 millions d’années, ce canyon aux formes étonnantes atteint en certains endroits une centaine de mètres de haut.

 

 

Nous apercevons enfin le Vatnajökull, la calotte glaciaire la plus vaste d’Europe qui recouvre 8% de la surface de l’Islande. Sa superficie est équivalente à celle de la Corse ! De nombreuses langues glacières s’échappent du Vatnajökull et se déversent dans le moindre repli du relief du littoral

 

 

Sous le glacier, on trouve des volcans encore actifs. Leurs éruptions sous-glaciaires déclenchent la fonte de glace sous la chaleur de la lave, ce qui peut entrainer de sérieuses crues.

 

De l’autre côté de la route nationale 1, entre la calotte glacière du Vatnajökull et l’océan Atlantique se trouve une immense étendue de sable noir : le Skeiðarársandur. Ce sandur, c’est-à-dire la plaine formée par les alluvions (sable, gravier) déposés par les eaux de fonte du glacier, serait le plus grand de la sorte au monde.

 

 

 

Tout près de là se trouve la petite église Hofskirkja. Construite en 1884, il s’agit aujourd’hui d’une des dernières églises en tourbe d’Islande. Un endroit poétique à souhait !

 

 

Le parc national de Skaftafell est une zone sauvage située dans le parc national du Vatnajökull. Après une marche de 2km, on peut accéder à la somptueuse cascade de Svartifoss. C’est une casade emblématique au milieu de la végétation, où des colonnes de basalte encadrent la cataracte tel un orgue géant.

 

 

La lagune glaciaire Jökulsárlón est une véritable merveille naturelle. Elle est constituée de la glace fondue provenant du glacier. Des icebergs se détachent du front du glacier, dérivent dans la lagune et rejoignent l’océan Atlantique par un petit canal. Des morceaux de glace s’échouent au passage sur une plage de sable noir, surnommée « diamond beach ». On peut voir des phoques nager dans la lagune ou se prélasser sur des icebergs à la dérive.

La lagune glaciaire Jökulsárlón a servi de lieu de tournage pour trois films de James Bond.

 

 

 

 

Juste après la ville de Höfn, se trouve la montagne de Vestrahorn, isolée sur la péninsule de Stokksnes. Le Vestrahorn ne dépasse pas 500 mètres de haut et ses falaises abruptes se jettent sur une plage de sable noir. L’eau est très calme et la montagne se reflète donc à la surface de l’eau comme sur un miroir, c’est magique.

 

 

Tout près de là, un village Viking a été construit de toutes pièces pour un film avec Mel Gibson qui n’a finalement jamais été tourné…

 

 

 

 

 

On commence ensuite la route des fjords et traverse un chapelet de paisibles villages de pêcheurs, au pied de pentes abruptes. La baie sauvage de Lonsvik suivie par les trois fjords du Djúpivogur (Berufjörður, Hamarsfjördur et Alftafjördur) offrent de somptueux panoramas.

 

 

 

Une dernière étape à Fáskrúðsfjörður. Le petit village de six cents habitants abrite le Musée des marins français, qui conserve la mémoire des marins bretons qui venaient à l’époque pêcher la morue dans les eaux islandaises. D’ailleurs, les noms des rues sont écrits en français !

 

 

 

 

 

Entre champs de lave et langues de glacier, l’Austurland est vraiment à l’image de l’islande et de ses contrastes : terre de glace et terre de feu.

 

 

Vous essayez et vous me dites ?

Pas encore de commentaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *