10 incontournables à Buenos Aires

Par samedi 12 décembre 2015 , ,

Sur la route de mon périple en Patagonie, j’ai fait une petite étape de deux jours dans la capitale argentine : Buenos Aires.

 

Sur le chemin de l’aéroport au centre-ville, le dépaysement auquel je m’attendais n’est pas forcément au rendez-vous. La capitale argentine est en fait très européenne. Une vague impression de Madrid ou de Paris, avec quelques allures d’Italie et de Portugal…

 

Buenos Aires est une des quinze villes les plus peuplées du monde et c’est la deuxième ville d’Amérique latine, après São Paulo. Il est impossible de s’imprégner de la ville en 48h, mais grâce à Natalia, notre guide conseillée par l’agence Argentina Excepcion, nous avons pu avoir un aperçu très complet de la ville.

 

natalia-guide-argentina-excepcion-buenos-aires

Notre guide Natalia, conseillée par Argentina Excepcion

 

Voici ma liste des 10 incontournables à Buenos Aires et bienvenue à la cité des « Bons Vents » !

 

1- Découvrir l’histoire argentine sur la Plaza de Mayo

C’est l’endroit par excellence où commencer la visite de Buenos Aires car le tour de cette place est une véritable fresque de l’histoire argentine. La Plaza de Mayo doit son nom à la révolution de Mai 1810, amorce de l’indépendance de l’Argentine le 9 juillet 1816.

 

Véritable symbole, c’est le lieu de tous les grands rendez-vous pour les Argentins. C’est ainsi que chaque jeudi depuis 1977 se retrouvent les Mères de la Plaza de Mayo, avec leur foulard blanc, pour réclamer le retour de leurs enfants disparus pendant la dictature militaire.

 

madres-plaza-mayo-buenos-aires

 

On y trouve la Casa Rosada, le palais présidentiel argentin qui doit son nom à ses façades roses. En effet, il était courant à l’époque d’ajouter du sang de bœuf à la chaux blanche. La coagulation du sang donnait de meilleures propriétés fixatrices à la peinture et lui permettait de mieux résister au fort taux d’humidité ambiant. C’est du célèbre balcon de la Casa Rosada que le Président Perón et son épouse Evita s’adressaient au peuple.

 

casa-rosada-plaza-mayo-buenos-aires

 

De l’autre côté de la place, la Cathédrale Métropolitaine surprend avec son style néoclassique. A l’intérieur, on trouve un mausolée où reposent les restes de José de San Martin, héros des indépendances sud-américaines, libérateur de l’Argentine, du Pérou et du Chili. Il est en permanence gardé par des grenadiers de l’armée argentine. C’est ici que le Cardinal Jorge Mario Bergoglio était archevêque, avant de quitter l’Argentine pour le Vatican et devenir quelques mois plus tard le Pape François.

 

san-martin-catedral-metropolitana-buenos-aires

 

 

2- Prendre son petit-déjeuner au Cafė Tortoni

En continuant sur l’Avenida de Mayo, une pause s’impose au Café Tortoni, haut lieu de la culture argentine, rendez-vous des littéraires et amateurs de tango. Ouvert par un émigrant français au XIXe siècle, le café a conservé sa décoration initiale et son style belle-époque.

 

cafe-tortoni-buenos-aires

 

Vous arrivez ensuite sur l’Avenida 9 de Julio, qui doit son nom à la date de la proclamation de l’indépendance, le 9 juillet 1816. Avec ses 140 mètres de large, soit plus d’une quinzaine de voies, c’est l’avenue la plus large du monde.

 

avenida-9-julho-buenos-aires

 

L’Obélisque, symbole de Buenos Aires, y a été construit dans les années 30 pour célébrer les 400 ans de la fondation de la ville.

Au Sud, une immense effigie d’Eva Perón trône sur l’immeuble du Ministère du Développement Social et de la Santé.

 

avenida-9-julho-eva-peron

 

 

3- Visiter le Palacio Barolo, allégorie à la Divine Comédie de Dante

Ouvrage démesuré aux styles mélangés, le Palacio Barolo tout entier est une référence à l’œuvre dantesque. Son architecte italien Marco Palanti a pensé chaque détail de l’architecture (le nombre d’étages, le nombre de voûtes) pour dédier le palais à la Divine Comédie de Dante. Au sommet, vous profiterez d’une des plus belles vues de Buenos Aires.

 

palacio-barolo-buenos-aires

 

 

4- Assister à un opéra au théâtre Colón

Le théâtre Colón est l’une des salles d’opéra les plus somptueuses du monde. Il est souvent comparé à la Scala de Milan pour son architecture démesurée et surtout son acoustique exceptionnelle.

 

petit-colon-buenos-aires

 

 

5- Flâner dans le Microcentro

Très animé pendant la journée, le quartier du Microcentro concentre banques et commerces en tout genre. Le long de la rue piétonne Calle Florida, des danseurs de tango côtoient des marchands de change illégal qui crient « Cambio, cambio! » à chaque touriste.

 

calle-florida-buenos-aires

 

Le centre commercial Galerias Pacifico mérite le coup d’œil avec sa coupole ornée de fresques.

 

galerias-pacifico-florida-buenos-aires

 

La librairie El Ateneo est, selon un classement établi par The Gardian, la seconde plus belle librairie du monde. Il est bon de se perdre au milieu des livres dans cet ancien théâtre.

 

el-ateneo-buenos-aires

 

6- Expérimenter la vie de quartier à San Telmo

Que ce soit pour rejoindre une des nombreuses Casas de Tango le samedi soir ou dénicher des curiosités chez les antiquaires le dimanche matin, San Telmo est un quartier avec une ambiance bien particulière qu’il faut expérimenter.

 

brasserie-petanque-san-telmo-buenos-aires

 

C’est dans les rues pavées de San Telmo que commence la promenade de la bande dessinée, avec des reproductions des principaux personnages de BD argentines, pour continuer dans les quartiers de Monserrat et Puerto Madero.

 

mafalda-san-telmo-buenos-aires

 

 

7- Longer le Rio de la Plata à bicyclette pour découvrir Puerto Madero

Très proche du centre-ville, le quartier récent de Puerto Madero longe le delta du rio de la Plata. C’est un quartier moderne avec des immeubles de bureaux et d’appartements très hauts de gamme. Les docks, sur plus d’un kilomètre, ont été rénovés en bars et restaurants branchés.

Au-dessus du fleuve, le pont de la Mujer de l’architecte Santiago Calatrava représente une danseuse de tango.

 

pont-mujer-puerto-madero-buenos-aires

 

 

8- Visiter le cimetière de Recoleta, le Père Lachaise d’Amérique du Sud

Les allées boisées et les imposants monuments funéraires en marbre du 2e plus grand cimetière au monde retracent aussi l’histoire du pays. Anciens présidents, figures de l’armée, artistes, prix Nobel, le cimetière rassemble les grands Hommes qui ont fait l’Argentine. La tombe qui attire le plus de visiteurs est celle d’Eva Perón, sous son nom de jeune fille « famille Duarte ». Que de péripéties depuis sa mort en 1952, son corps envoyé en Italie, puis exhumé en 1971 pour revenir à Buenos Aires en 1974.

 

tombe-eva-peron-duarte-recoleta-buenos-aires

 

La Place des Nations Unies est habillée de la Floralis Générica. Cette sculpture de 20 mètres de haut en aluminium et acier a été réalisée par l’architecte Eduardo Catalano, qui l’a offerte au gouvernement Argentin en 2002. Les mouvements des cinq pétales sont contrôlés par un système hydraulique. La fleur s’ouvre tous les matins vers 8h et se referme à la tombée de la nuit.

 

floralis-generica-eduardo-catalano-buenos-aires

 

 

9- Admirer la carte postale colorée de La Boca

C’est pour moi le quartier le plus photogénique de la ville ! Au début du XXe, les marins espagnols et italiens qui y habitaient utilisaient les restes de peinture des bateaux pour leurs maisons. Les façades du quartier populaire portuaire de la Boca affichent donc une multitude de couleurs vives, spécialement dans l’allée Caminito où grouillent les touristes.

 

caminito-tango-boca-buenos-aires

 

ricon-quinquela-boca-buenos-aires

 

C’est aussi le quartier du célèbre club de foot de Maradona, les Boca Juniors, et son immense stade jaune et bleu, la Bombonera.

 

republica-de-la-boca-buenos-aires

 

 

10- Goûter les spécialités argentines

Evidemment, côté gastronomie, il ne faut pas manquer la viande! Ici la base c’est le bœuf, vous pouvez le manger asado ou parrilla. Je vous conseille le bife de chorizo (contre-filet) ou le bife de lomo (côte d’aloyau). Et puis en dessert, une glace à la fraise ou au dulce de leche chez Freddo !

 

glace-dulce-de-leche-freddo-buenos-aires

 

 

Vous essayez et vous me dîtes ?

 

Pas encore de commentaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *